Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Course contre la montre pour rebrancher 365 000 clients ontariens

Des milliers de personnes devront peut-être se résoudre à passer Noël à la chandelle en Ontario. Selon Toronto Hydro, il faudra attendre à mercredi avant que l'ensemble du réseau électrique ontarien ne soit réparé.

La tempête de verglas qui s'est abattue sur le sud de la province a causé des dommages importants, surtout dans la grande région de Toronto.

Les équipes travaillent sans relâche pour tenter de rebrancher tous les clients le plus rapidement possible. Au plus fort de la tempête, 300 000 d'entre eux étaient dans le noir seulement à Toronto.

Au centre-ville, les citoyens font face à un autre danger : une portion importante de Bay Street a été fermée en raison de la glace qui tombe de certains édifices. Des périmètres de sécurité ont été mis en place, notamment autour des tours de la CIBC, de TD et de Deloitte.

À l'ouest de Toronto, le canton de Woolwich, a déclaré l'état d'urgence en raison des pannes.

Autorités rassurantes

La première ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne, a tenu à assurer la population que toutes les ressources sont déployées pour rétablir le courant et la sécurité publique dans les plus brefs délais.

La première ministre a ajouté que le travail se poursuit 24 heures sur 24, en milieu rural autant qu'en milieu urbain, pour réparer les pannes.

Parmi les mesures d'urgence qui sont en place, une dizaine de centres ont été ouverts dans la grande région de Toronto. Ces centres permettent à ceux qui n'ont pas d'électricité d'aller chercher de la nourriture, de l'eau et un lit au chaud.

Kathleen Wynne a tenu une conférence de presse dimanche pour parler du rôle de la province, et elle a présenté une liste de maires contactés par elle-même ou par des membres de son équipe. Cette liste ne contenait cependant pas le nom du maire Rob Ford.

Patience et prudence dans les déplacements

Les déplacements demeurent difficiles, que ce soit sur terre ou dans les airs. La police demande aux citoyens d'éviter les routes, à moins que ce ne soit absolument nécessaire. De plus, les routes seront encore périlleuses dans les prochains jours.

À Toronto, le transport en commun est aussi affecté. Le service de tramway a notamment été suspendu.

Dans les aéroports, de nombreux vols ont été retardés ou sont carrément annulés. Les transporteurs aériens demandent d'ailleurs aux voyageurs de vérifier l'état de leur vol sur Internet avant de se rendre à l'aéroport.

Via Rail prévient aussi que des retards sont à prévoir même si les trains continuent de circuler sur le tronçon entre Québec et Windsor. Des retards pourraient aussi toucher les trains qui circulent entre Toronto et New York.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.