Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Bruxelles débloque 50 millions d'euros d'aide humanitaire pour le Soudan du Sud

La Commission européenne a annoncé lundi le versement de 50 millions d'euros pour répondre à la crise humanitaire au Soudan du Sud, pays qui glisse vers la guerre civile.

"Le Soudan du Sud est bord d'une tragédie humanitaire que nous devons éviter à tout prix", a affirmé la commissaire chargée de l'aide humanitaire, Kristalina Georgieva, en annonçant le déblocage des fonds européens.

Des "centaines de milliers de civils" ont besoin d'aide, a rappelé Mme Georgieva, alors même que la plupart des travailleurs humanitaires ont quitté ce pays, chassés par les combats.

Le Soudan du Sud est en proie à d'intenses combats depuis que le président Salva Kiir a accusé son ancien vice-président, Riek Machar, limogé en juillet, de tentative de coup d'Etat il y a une semaine.

Mme Georgieva a appelé toutes les parties impliquées dans les hostilités à laisser les travailleurs humanitaires "faire leur travail". "Cela signifie leur fournir la sécurité nécessaire, cela signifie aussi leur permettre d'aider toute personne vulnérable qui a besoin d'aide, quelle que soit cette personne et quel que soit le groupe auquel elle appartient", a insisté Mme Georgieva.

Depuis une semaine, des morts par centaines ont été recensés et les civils affluent par milliers dans différents complexes de l'ONU - 20.000 dans la seule capitale Juba - pour tenter d'échapper aux combats et aux massacres.

Dans ce jeune pays, indépendant depuis deux ans et demi seulement, mais gangréné par la corruption et rongé, bien avant les derniers événements, par les rivalités ethniques, les récents combats revêtent à la fois une dimension ethnique et politique. Les hommes fidèles à Salva Kiir sont issus de l'ethnie dinka, ceux de Riek Machar de l'ethnie nuer.

aje/csg/bds

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.