Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Boutade de Hollande: les relations France/Algérie n'ont "jamais été aussi bonnes" (chef des députés socialistes)

Bruno Le Roux, patron des députés socialistes à l'Assemblée nationale française, a assuré lundi que "les relations n'ont jamais été aussi bonnes avec l'Algérie" malgré la boutade de François Hollande pour laquelle le président a exprimé des regrets dimanche.

François Hollande a exprimé dimanche ses "sincères regrets" envers l'Algérie pour "l'interprétation qui est faite de ses propos" tenus le 16 décembre sur le ton de la plaisanterie devant le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif). Le chef de l'État avait déclaré que le ministre de l'Intérieur Manuel Valls était rentré d'Algérie "sain et sauf". "C'est déjà beaucoup", avait-il ajouté.

"Si les Algériens ont pris ça pour eux, cela ne leur était pas destiné. C'est pour cela qu'il y a eu des regrets", a déclaré Bruno Le Roux sur RTL.

"Il ne pouvait pas y avoir d'excuses à partir du moment où l'Algérie n'était pas visée. Le président de la République y était en décembre 2012, le Premier ministre y était en décembre 2013. Les relations n'ont jamais été aussi bonnes entre nos deux pays, les entreprises n'ont jamais eu autant de liens. Aujourd'hui nous avons une relation que nous n'avons jamais eue avec l'Algérie", a poursuivi le chef du groupe majoritaire à l'Assemblée.

Le ministre du Travail Michel Sapin, un proche de François Hollande, a dit comprendre les réactions que les propos du chef de l'Etat ont pu susciter en Algérie et a jugé "nécessaire" que M. Hollande se soit exprimé "pour éviter toute mauvaise interprétation".

"Ce que j'apprécie moins, et que je trouve outrancier et même déraisonnable, c'est des commentaires de tel ou tel responsable de l'opposition française", a-t-il ajouté.

Le président de l'UMP (droite) Jean-François Copé a notamment dénoncé un "dérapage verbal" du président, tandis que le leader du Parti de gauche Jean-Luc Mélenchon a déclaré que de tels propos lui donnaient "la nausée".

La plaisanterie du chef de l'État avait d'abord été jugée "regrettable" par l'Algérie, ancienne colonie française, avec qui la France entretient depuis toujours des relations compliquées.

Mais, dimanche, le ministre algérien des Affaires étrangères Ramtane Lamamra a pris connaissance "avec satisfaction" des regrets de M. Hollande exprimés dans un communiqué.

chl-bpa/bfa/nou/ml

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.