Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Yémen: trois ans de prison pour un membre présumé d'Al-Qaïda

Un tribunal yéménite spécialisé dans les affaires de terrorisme a condamné dimanche à trois ans de prison un membre présumé d'Al-Qaïda pour son implication dans des attentats à Sanaa.

Selon l'agence officielle Saba, Abdallah Saad Ghazi al-Rimi a été jugé pour appartenance à "une bande armée d'Al-Qaïda" et implication dans "des actes criminels en 2012 contre des officiers et membres des forces armées et de sécurité ainsi que des installations militaires et de sécurité à Sanaa".

La justice au Yémen, où Al-Qaïda est très actif, a multiplié ces derniers mois les procès de membres présumés du réseau extrémiste, dont dix ont écopé le 31 octobre de peines allant de deux à sept ans après avoir été reconnus coupables d'actes criminels contre les forces de sécurité.

Al-Qaïda avait profité de l'affaiblissement du pouvoir central au Yémen en 2011, à la faveur de l'insurrection populaire contre l'ancien président Ali Abdallah Saleh, pour renforcer son emprise notamment dans le sud et l'est du pays.

bur/tm/vl

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.