Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Une blague raciste sur Twitter qui coûte cher

Une Américaine, directrice des communications du groupe InterActive Corp (IAC), a été licenciée cette fin de semaine après avoir publié un commentaire raciste sur son compte Twitter qui a enflammé la toile.

« Je pars pour l'Afrique. J'espère que je ne vais pas attraper le sida. Je blague. Je suis blanche! », a lancé vendredi Justine Sacco avant d'embarquer, à Londres, pour un vol de 11 heures en direction de l'Afrique du Sud.

Le commentaire de Mme Sacco, qui n'avait que 200 abonnés, a été envoyé au rédacteur en chef de Valleywag, un blogue appartenant au groupe Gawker. Ce dernier en a par la suite parlé à un employé du très populaire site Buzzfeed.com.

À son atterrissage, Justine Sacco efface son message, de même que ses comptes Twitter, Facebook et Instagram, mais il est déjà trop tard.

Elle est depuis plusieurs heures la cible de blagues et d'insultes sur les réseaux sociaux. Des dizaines de faux comptes sous son nom sont créés, et le mot-clé #HasJustinelandedyet (Justine a-t-elle atterri?) voit le jour pour l'occasion. La nouvelle a également été reprise par le quotidien The New York Times de même que par les grands réseaux CNN et ABC.

Son employeur, le groupe InterActive Corp, propriétaire notamment des sites match.com, vimeo ou The Daily Beast, a annoncé dans un communiqué son congédiement tout en se dissociant de ses propos.

Dimanche, la principale intéressée a fini par présenter ses excuses. « Les mots ne peuvent pas dire à quel point je suis désolée et combien il est nécessaire que je présente mes excuses aux Sud-Africains », dit-elle dans un communiqué.

« Il y a une grave crise liée au sida dans ce pays [...] et malheureusement, il est très facile de parler de façon cavalière d'une épidémie à laquelle on n'a jamais été confronté directement », poursuit-elle.

Depuis son premier message, son nom a été tweeté plus de 30 000 fois, et le mot-clé #HasJustinelandedyet près de 100 000 fois.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.