Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Syrie: dizaines de morts dans des raids à Alep, 8 dans une explosion à Homs

Des raids de l'aviation syrienne ont fait des dizaines de morts et de blessés dimanche à Alep (nord), tandis que huit personnes, dont six enfants, ont été tuées par une voiture piégée dans la province de Homs (centre).

"Des dizaines de personnes ont été tuées ou blessées par des barils d'explosifs largués sur une autoroute près d'un marché et sur des quartiers à Alep", a annoncé l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Le centre de presse d'Alep (opposition) a dénoncé "un massacre" sur cette autoroute, où des barils d'explosifs ont tué tous les passagers d'un car et détruit dix voitures ainsi qu'un immeuble résidentiel.

"Les hôpitaux sont remplis de blessés", a rapporté le centre de presse sans pouvoir fournir de bilan alors que les bombardements se poursuivaient sur les quartiers d'Alep.

Un vidéo diffusée par le centre montre des flaques de sang dans un car détruit, aux sièges arrachés et maculés de sang.

Une autre vidéo montre de nombreuses voitures carbonisées, des camions transformés en des boules de feu d'où s'échappe une épaisse fumée, ainsi qu'un immeuble effondré devant lequel des gens sont rassemblés, le visage pétrifié de terreur.

La Commission générale de la Révolution syrienne (CGRS) a dénoncé la campagne de bombardements menée depuis huit jours à Alep, évoquant "un état de terreur et un exode de la population vers les terrains agricoles an dépit d'un froid glacial".

Samedi, l'organisation Human Rights Watch avait condamné ces raids et évoqué un bilan de plus de 200 morts en quelques jours. "Les forces gouvernementales ont provoqué un désastre à Alep", selon HRW.

Dans la province de Homs, une voiture piégée a explosé près d'une école primaire à Oum al-Amad, tuant six élèves et deux employés, selon l'agence officielle Sana.

L'OSDH, qui s'appuie sur un vaste réseau de militants et de sources médicales et militaires, a également rapporté un attentat à la voiture piégée à Oum al-Amad, présentée comme une localité chiite, faisant état de cinq morts.

rm-rd/fcc

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.