Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Nucléaire iranien: les négociations techniques suspendues pour Noël (presse)

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, et la chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton, ont convenu dimanche d'ajourner durant Noël les discussions sur l'application de l'accord de Genève sur le nucléaire iranien, selon la presse.

Les négociations entre experts de l'Iran et des pays du groupe 5+1 (Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie, Chine et Allemagne) ont repris jeudi à Genève afin de tenter d'établir un "plan d'action" pour appliquer l'accord conclu le 24 novembre à Genève.

L'agence de presse Isna a rapporté que M. Zarif et Mme Ashton avaient eu une conversation téléphonique au cours de laquelle ils étaient tombés d'accord sur une suspension de ces négociations pour la période de Noël, sans donner plus de détails.

Le vice-ministre des Affaires étrangères et chef des négociateurs nucléaires iraniens, Abbas Araqchi, avait annoncé cette conversation téléphonique entre les deux diplomates, précisant qu'ils discuteraient "des sérieuses différences sur l'accord de Genève".

Dimanche, M. Zarif a déclaré que ces négociations n'étaient "pas faciles" et qu'elles avançaient "lentement", lors d'une conférence de presse commune avec son homologue italienne Emma Bonino.

"J'espère que toutes les parties éviteront d'évoquer des sujets qui peuvent créer des problèmes et rendre le travail difficile", avait-t-il jouté, sans donner plus d'explications.

Le 24 novembre, les "5+1" ((États-Unis, Russie, Chine, France, Grande-Bretagne et Allemagne) et l'Iran avaient conclu un accord qui prévoit qu'il n'y aura pas de nouvelles sanctions contre l'Iran durant la période intérimaire de six mois pendant laquelle l'Iran a accepté de geler le développement de son programme nucléaire.

mod/hkb/cbo/vl

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.