Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Mikhaïl Khodorkovski dit ne pas vouloir faire de politique

L'ancien oligarque russe Mikhaïl Khodorkovski, gracié par Vladimir Poutine après avoir passé dix ans en détention, déclare ne pas avoir l'intention de faire de la politique ni de chercher à récupérer ses avoirs dans son ancienne société pétrolière, Ioukos.

Dans un entretien au magazine russe The New Times publié dimanche, Mikhaïl Khodorkovski précise que la grâce présidentielle lui a été accordée sans conditions, mais qu'il a

fait part de son intention de ne pas se mêler de politique dans une lettre à Vladimir Poutine.

« Je n'ai pas l'intention de participer aux affaires politiques et n'ai pas l'intention de lutter pour la restitution des actifs (de Ioukos) », dit-il avoir écrit au chef du Kremlin.

Libéré vendredi d'un centre pénitentiaire situé près du cercle polaire arctique, l'ancien magnat du pétrole, qui est âgé de 50 ans, a retrouvé samedi ses parents et son fils à Berlin.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.