Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

La communauté juive se prépare aux consultations publiques sur la Charte

Jewish, Muslim and Christian clergymen participate in the blessing of an ecumenical chapel at Poland's new national stadium in Warsaw on May 10, 2012 ahead of the EURO 2012. AFP PHOTO/JANEK SKARZYNSKI        (Photo credit should read JANEK SKARZYNSKI/AFP/GettyImages)
Jewish, Muslim and Christian clergymen participate in the blessing of an ecumenical chapel at Poland's new national stadium in Warsaw on May 10, 2012 ahead of the EURO 2012. AFP PHOTO/JANEK SKARZYNSKI (Photo credit should read JANEK SKARZYNSKI/AFP/GettyImages)

MONTRÉAL - La communauté juive du Québec se prépare activement en vue des consultations publiques sur la Charte des valeurs québécoises qui s'ouvriront le 14 janvier.

La Fédération CJA — l'organisme parapluie de la communauté juive organisée — et le Centre consultatif des relations juives et israéliennes-Québec (CIJA-Québec) ont déposé samedi leur mémoire portant sur le projet de loi 60.

La communauté juive demande au gouvernement Marois de retirer le projet de Charte, puisqu'il s'agit à ses yeux d'«une mauvaise solution à un problème inexistant».

Dans son mémoire, la communauté argue que le projet de loi représente de graves entorses aux libertés de religion et d'expression protégées par la Charte québécoise des droits et libertés de la personne et la Charte canadienne des droits et libertés.

Le directeur des affaires publiques de CIJA-Québec, David Ouellette, indique que la communauté juive est prête à s'adresser aux tribunaux si le projet de loi devait être adopté. Un mandat en ce sens a déjà été obtenu auprès des organismes que la Fédération CJA et CIJA-Québec représentent.

La communauté juive promet d'être active au cours des prochains mois pour faire reculer le gouvernement Marois. Elle ne croit toutefois pas bon de former un front commun réunissant différentes minorités religieuses.

Selon M. Ouellette, une telle campagne menée par des minorités religieuses donnerait la fausse impression que le débat entourant la Charte des valeurs québécoises oppose des minorités à la majorité, alors qu'il divise la société québécoise bien au-delà des distinctions tracées par la langue, la culture et la religion.

INOLTRE SU HUFFPOST

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.