Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Immigration aux É-U: la moitié des juges pourront prendre leur retraite en 2014

MIAMI - Les tribunaux de l'immigration aux États-Unis, qui accusent déjà beaucoup de retard dans le traitement des dossiers, risquent de sombrer un peu plus dans le chaos alors qu'environ la moitié de leurs 220 juges auront le droit de prendre leur retraite l'an prochain.

Le bureau chargé de superviser les 59 tribunaux a révélé, dimanche, que 32 postes étaient déjà vacants et que cette situation expliquait en partie pourquoi 350 000 cas attendaient toujours d'être traités.

Les magistrats sont débordés et les immigrants dont la demande d'asile est légitime doivent passer des années dans l'incertitude avant qu'une décision ne soit rendue dans leur dossier.

Pendant ce temps, les immigrants illégaux demeurent au pays et la facture pour leur séjour prolongé en détention est refilée aux contribuables américains.

Selon le bureau, le taux moyen de départs à la retraite s'élève à 5 pour cent par année, ce qui veut dire que seulement 11 juges devraient quitter leurs fonctions pour cette raison en 2014.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.