Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Damas "doit fournir des explications" sur la mort du médecin britannique, selon Cameron (source gouvernementale)

Le Premier ministre britannique David Cameron a estimé que Damas "devait fournir des explications" sur la mort "ignoble" du médecin Abbas Khan dans une prison syrienne, dans une lettre à la famille de la victime, a indiqué une source gouvernementale dimanche à Londres.

"La mort d'Abbas est une tragédie ignoble et consternante, et le régime syrien doit fournir des explications" sur ce qui s'est passé, a écrit M. Cameron à la famille du chirurgien britannique, dont la dépouille a été rapatriée dimanche au Royaume-Uni.

Le gouvernement britannique et la famille d'Abbas Khan ont accusé cette semaine les autorités syriennes d'avoir tué le médecin. Damas affirme de son côté que le chirurgien, détenu pour "activités non autorisées" et sur le point d'être libéré, s'est pendu.

La dépouille du médecin de 32 ans doit être autopsiée dimanche ou lundi, selon l'avocat de la famille, Nabeel Sheikh. Cet examen doit notamment permettre de déterminer s'il a été torturé ou non.

Abbas Khan, père de deux enfants, avait travaillé pour l'organisation non-gouvernementale Human Aid UK en formant du personnel médical syrien en Turquie, avant de se rendre à Alep, dans le nord de la Syrie, où il a été arrêté en novembre 2012.

kjl-bed/ai

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.