Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Argentine - L'ex-président de River Plate Passarella inquiété pour revente illégale de billets

Un procureur argentin a demandé l'arrestation de l'ancien président de River Plate et ex-international argentin Daniel Passarella pour une présumée escroquerie à la revente de billets, selon le quotidien argentin Olé paru dimanche.

Selon cette enquête de Olé, d'autres dirigeants de River, des supporteurs du club et des policiers fédéraux seraient également mêlés à ce trafic, qui aurait consisté à revendre des billets pour des matches de football et des concerts organisés dans le stade Monumental, le plus grand d'Argentine.

"La relation directe entre le principal dirigeant du club, un des leaders de la barrabrava (supporteurs ultras) de River, et un impresario du spectacle ne laisse aucun doute au soutien actif apporté par les autorités de River à la barrabrava, visant des bénéfices mutuels qui sont soustraits au club et aux socios", peut-on lire dans la requête du procureur José Maria Campagnoli publiée par le journal.

Se basant sur des dizaines d'écoutes téléphoniques versées au dossier d'instruction épais de 400 pages, le procureur a sollicité la perquisition du club, des adresses des principaux suspects et l'arrestation de Passarella, ancien capitaine de la sélection argentine victorieuse du Mondial-1978.

La requête du procureur en question, José Maria Campagnoli, est toutefois gelée en raison de son actuelle suspension dans le cadre d'une autre affaire.

sa/ol/cle/jr

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.