NOUVELLES
20/12/2013 11:25 EST | Actualisé 19/02/2014 05:12 EST

Voitures volées en Allemagne: la présidence tadjike dénonce une "calomnie"

La présidence tadjike a vivement démenti vendredi les publications dans la presse allemande, qualifiant de "calomnie" les affirmations selon lesquelles la famille du président du Tadjikistan, Emomali Rakhmon, conduisait des voitures volées en Allemagne.

"C'est de la pure calomnie contre notre président et ses proches", a déclaré à l'AFP le porte-parole de la présidence tadjike, Abdoufattokh Charifzoda.

"Les personnes proches du chef d'Etat ne peuvent pas être impliquées dans des actes aussi honteux", a-t-il ajouté.

Des enquêteurs allemands ont localisé au Tadjikistan environ 200 véhicules volés en Allemagne, dont certains sont conduites par des membres de la famille de M. Rakhmon, ont affirmé jeudi le quotidien Bild et la Ville de Berlin.

Parmi ces véhicules figurent notamment 93 voitures de marque BMW immatriculées initialement en Allemagne, selon la même source.

Ces accusations ont déjà été démenties jeudi par l'ambassade du Tadjikistan en Allemagne, qui les a qualifiées de "totalement infondées" et dénoncé une "volonté de nuire à la réputation de l'Etat et de son président".

"Le Tadjikistan et l'Union européenne, dont fait partie l'Allemagne, n'ont pas de frontière commune (...) Avant que les voitures ne passent notre frontière, elles vont traverser plusieurs pays et changent à plusieurs reprises de propriétaire. Les douanes contrôlent que chaque voiture importée vers le Tadjikistan dispose de papiers en règle", a souligné l'ambassade.

ab-mp/bfi/bir