NOUVELLES
20/12/2013 12:15 EST | Actualisé 18/02/2014 05:12 EST

Vers une Villa Médicis plus internationale, mieux valorisée

La Villa Médicis, qui accueille depuis 1666 des artistes en résidence à Rome, s'oriente vers davantage d'internationalisation et une plus grande insertion dans les réseaux de création contemporaine.

Le directeur Eric de Chassey a proposé de renforcer son caractère de lieu de formation en ajoutant à la quinzaine de pensionnaires de longue durée sélectionnés par concours, des séjours d'un à plusieurs mois pour des lauréats issus d'établissements supérieurs dépendant du ministère de la Culture.

L'idée est de "diversifier les types de résidence et séjour en fonction des âges et disciplines (...) en les organisant autour du partage d'expériences", selon le document contenant les propositions du directeur.

Ce dernier souhaite aussi renforcer encore "l'excellence des recrutements par une meilleure communication des possibilités offertes et une plus large internationalisation tout en maintenant le critère de la maîtrise de la langue française".

"La Villa Médicis doit plus que jamais être un établissement d'exception à la fois français et européen, multi-connecté avec le reste du monde", selon le directeur.

M. De Chassey entend aussi créer "les conditions d'une véritable insertion des résidents dans les réseaux contemporains" de création et de recherche. L'idée est de lier la Villa Médicis au réseau des établissements d'enseignement supérieur pour accueillir des créateurs en fin d'études français et du monde entier afin de "remettre en valeur la dimension d'école présente aux origines de l'Académie de France".

Le projet prévoit aussi de mieux valoriser les séjours à la Villa notamment par l'organisation de manifestations pluridisciplinaires collectives et à travers l'engagement des pensionnaires à faire figurer leur qualité sur les documents publics.

fka/mle/cac