NOUVELLES
20/12/2013 08:34 EST | Actualisé 19/02/2014 05:12 EST

Les combats au Soudan du Sud "vont affecter" le Soudan, estime Khartoum

Les combats entre factions rivales de l'armée au Soudan du Sud "vont affecter" le Soudan, qui dépend de ses gisements pétroliers, ont estimé vendredi les autorités de Khartoum.

Le Soudan, l'un des pays les plus pauvres du monde et plongé dans la crise depuis la partition en 2011, doit recevoir en 2014 des taxes estimées à 1,5 milliard de dollars (1,1 milliard d'euros) en échange de l'utilisation par le Soudan du Sud de ses oléoducs pour exporter le pétrole.

Le ministre de l'Information soudanais, Ahmed Bilal Osmane, a expliqué redouter que les champs pétroliers du Soudan du Sud soient touchés par les combats entre les partisans du président Salva Kiir et ceux de son ancien vice-président Riek Machar.

"Sans aucun doute, l'un des objectifs de ces deux forces est d'essayer de prendre les champs pétroliers", probablement pour tenter d'accroître leur pouvoir de négociations, a déclaré le ministre à l'AFP.

"C'est un combat pour la richesse et le pouvoir", a-t-il ajouté.

"Nous sommes très inquiets de ce qui se passe au Sud (...). Cela va affecter tous les pays voisins. Au Soudan, nous allons souffrir encore plus que les autres", a-t-il insisté.

it/al/faa/fcc