NOUVELLES
20/12/2013 07:12 EST | Actualisé 19/02/2014 05:12 EST

Khodorkovski: la France salue une "très bonne nouvelle"

"La grâce accordée à Mikhaïl Khodorkovski et sa libération constituent une très bonne nouvelle", a affirmé vendredi le ministère français des Affaires étrangères, après la remise en liberté de l'ex-magnat russe du pétrole et critique du Kremlin.

"La France salue l'adoption le 18 décembre par la Douma d'une loi d'amnistie qui va se traduire par la libération de 25.000 prisonniers, parmi lesquels deux membres des Pussy Riot", a ajouté lors d'un point-presse le porte-parole adjoint du ministère Vincent Floreani.

"Nous notons par ailleurs l'abandon des poursuites à l'encontre des membres de l'Arctic Sunrise", a-t-il ajouté, en évoquant la situation de l'équipage du navire de Greenpeace.

Les membres le composant ont été arrêtés en septembre après une action contre une plateforme pétrolière dans l'Arctique russe et inculpés d'abord de "piraterie", puis de "hooliganisme". Tous ont été remis en liberté provisoire en novembre après deux mois de détention préventive. Les 26 membres de l'équipage étrangers ne peuvent cependant quitter la Russie, faute de visa valide.

Mikhaïl Khodorkovski est sorti vendredi de prison après une grâce accordée par le président Vladimir Poutine.

La veille, les députés russes avaient approuvé une loi d'amnistie, jugée très restrictive par les défenseurs des droits de l'Homme. Elle devrait concerner environ 25.000 personnes sur les près de 700.000 prisonniers que compte la Russie.

cf/prh/thm/abk