NOUVELLES
20/12/2013 06:36 EST | Actualisé 19/02/2014 05:12 EST

Amazon: le syndicat allemand Verdi va continuer ses grèves après Noël

Le syndicat allemand Verdi, à l'instigation de grèves cette semaine sur plusieurs sites allemands du distributeur Amazon, se prépare à "un conflit long" qui durera bien au-delà de Noël, selon plusieurs responsables.

"Nous nous préparons à un conflit long", a déclaré à l'AFP Heiner Reimann, cadre de Verdi qui coordonnait cette semaine la grève sur le site de Bad Hersfeld (ouest), l'un des trois centres logistiques où le travail a été perturbé cette semaine.

La grève doit prendre fin samedi. Elle a concerné trois des neuf sites d'Amazon en Allemagne: Bad Hersfeld, Leipzig (est) et, en début de semaine, Graben (sud). Elle a mobilisé 1.800 personnes en tout lundi, et 1.100 personnes par jour entre mardi et vendredi, selon un communiqué de Verdi diffusé dans l'après-midi.

"Les salariés (...) ont montré qu'ils ne plaisantaient pas, et ils ne vont pas lâcher le morceau l'an prochain", a commenté Stefanie Nutzenberger, en charge du commerce à la direction de Verdi, citée dans le communiqué.

Les décisions sur la suite des événements seront prises au jour le jour par les commissions concernées, a expliqué M. Reimann.

Jörg Lauenroth-Mago, qui coordonnait le mouvement à Leipzig, a indiqué à l'AFP qu'il misait sur un élargissement à d'autres sites dans le pays.

Verdi réclame depuis plusieurs mois un alignement de la rémunération des salariés d'Amazon -actuellement payés selon la grille des salaires du secteur de la logistique- sur les salaires en vigueur dans la distribution, plus élevés.

Amazon a accordé pour le moment des primes exceptionnelles, de 400 à 600 euros, pour les salariés concernés, ce qui est jugé insuffisant par le syndicat.

A quelques jours de Noël, la grève de Verdi -qui fait suite à plusieurs grèves ponctuelles depuis le printemps- intervient lors de la période la plus chargée de l'année pour Amazon, dont l'Allemagne est le plus gros marché hors des Etats-Unis.

Mais le groupe, qui a recruté pour la saison des fêtes 14.000 saisonniers en plus de ses 9.000 salariés en Allemagne, a répété à plusieurs reprises cette semaine que le mouvement n'avait pas outre mesure perturbé son activité.

"Nous n'avons pas tout paralysé", a reconnu M. Reimann, "ce n'était d'ailleurs pas notre but". "Nous voulions plutôt faire une piqûre de rappel".

"Je pense que la grève a été plus efficace qu'on ne pensait", a estimé pour sa part M. Lauenroth-Mago, tout en se disant "désolé" pour les clients qui ne recevraient pas leurs paquets à temps pour les mettre sous le sapin.

ck-mtr/oaa/abk

AMAZON.COM