NOUVELLES
19/12/2013 04:00 EST | Actualisé 18/02/2014 05:12 EST

Rapport: des responsables britanniques au fait de mauvais traitements de détenus

LONDRES - Des responsables des services de renseignement britanniques étaient au fait de mauvais traitements sur des détenus infligés par d'autres pays, et le gouvernement pourrait avoir été impliqué dans certains cas d'extraditions inappropriées, laisse croire le rapport d'une enquête avortée, dévoilé jeudi.

Le rapport soumis au premier ministre David Cameron affirme que des agents britanniques pourraient avoir fermé les yeux sur des mauvais traitements de prisonniers, tels que des techniques de privation de sommeil ou de suffocation et des agressions physiques sur des détenus, pour ne pas compromettre les relations avec d'autres pays.

L'enquête avait été lancée pour examiner si le Royaume-Uni avait été impliqué dans les mauvais traitements de détenus dans d'autres pays dans les suites des attaques du 11 septembre 2001 aux États-Unis, mais interrompue plus tôt cette année à la suite d'allégations de Libyens de complicités du Royaume-Uni dans des extraditions inappropriées.

Le juge à la retraite Peter Gibson, président de l'enquête, a souligné que plusieurs questions demeurent sans réponses à la suite des travaux inachevés de l'examen de 20 000 documents — classés secrets pour la vaste majorité.