NOUVELLES
19/12/2013 02:35 EST | Actualisé 17/02/2014 05:12 EST

Quinze ans de prison pour un Saoudien accusé d'avoir recruté pour Al-Qaïda

Un Saoudien a été condamné à quinze ans de prison pour avoir recruté quatorze de ses concitoyens au profit d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa) afin de les envoyer au Yémen, a rapporté jeudi la presse saoudienne.

Un tribunal de Ryad spécialisé dans les affaires de terrorisme a prononcé mercredi cette peine, assortie d'une interdiction de quitter le territoire, a précisé le quotidien Al-Hayat, à capitaux saoudiens.

Selon le verdict, cité par le journal, ce Saoudien, dont l'identité n'a pas été révélée, s'est lancé dans son entreprise après avoir rencontré des chefs d'Aqpa au Yémen. Il a falsifié des documents de voyage yéménites pour faciliter l'arrivée au Yémen des quatorze recrues.

Il a été condamné sur la foi de documents électroniques stockés sur son ordinateur, selon le journal.

Dans l'un de ces documents, il qualifie le Comité des hauts oulémas d'Arabie saoudite de "religieux subordonnés au régime".

Aqpa est né d'une fusion des branches saoudienne et yéménite du réseau extrémiste. Il compte de nombreux membres saoudiens qui participent aux attentats au Yémen comme celui, spectaculaire, du 5 décembre contre le siège du ministère de la Défense à Sanaa, qui a fait 56 morts.

Les tribunaux spécialisés dans les affaires de terrorisme ont commencé en 2011 les procès de dizaines de Saoudiens et d'étrangers accusés d'appartenance à Al-Qaïda ou impliqués dans des actes de violence.

L'Arabie saoudite avait fait face à une vague d'attentats d'Al-Qaïda de 2003 à 2006, période pendant laquelle le royaume avait mené une lutte implacable contre le réseau extrémiste.

str/mh/vl