NOUVELLES
19/12/2013 03:17 EST | Actualisé 18/02/2014 05:12 EST

Nord du Mali: poursuite des opérations militaires françaises anti-jihadistes

L'armée française poursuivait jeudi à Tombouctou, dans le nord du Mali, les opérations militaires anti-jihadistes qu'elle a entamées ces derniers jours dans cette région où un "coup dur a été porté" aux islamistes, a-t-on appris de sources militaires malienne et française.

"Les opérations militaires françaises à Tombouctou se poursuivaient et un coup dur est porté aux islamistes", a affirmé une source militaire proche du ministère malien de la Défense.

"Nous sommes sur la même longueur d'onde que les Français. Les opérations en cours sont un succès et nous sommes prévenus de ce qui se passe sur le terrain", a ajouté la même source.

Une source au service de communication de l'opération Serval, interrogée par l'AFP, a déclaré qu'elle ne pouvait communiquer "à ce stade" sur des opérations en cours.

L'opération Serval, déclenchée en janvier, a permis de quasiment éliminer les islamistes des grandes villes du nord du Mali qu'ils ont occupées pendant plusieurs mois en 2012.

Défaits dès les premiers mois de l'intervention française, les groupes jihadistes n'ont pas disparu pour autant du Mali.

"Nous avons mené des opérations de contre-terrorisme qui ont donné des résultats les jours derniers. Nous avons agi et continuons d'agir pour éradiquer toute trace d'Aqmi", Al-Qaïda au Maghreb islamique, a affirmé jeudi le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian.

Dimanche, le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, avait confirmé la mort de 19 jihadistes, tués lors de récentes opérations françaises dans le nord du pays, sur lesquelles l'état-major des armées conserve la plus grande discrétion.

sd/mrb/sd