NOUVELLES
19/12/2013 02:35 EST | Actualisé 18/02/2014 05:12 EST

L'Italie traque un tueur en série qui s'est enfui

ROME - Les autorités italiennes traquaient jeudi un tueur en série qui a profité d'une permission de deux jours pour s'enfuir.

Bartolomeo Gagliano est considéré comme armé et dangereux. On lui avait permis de quitter sa prison de Gênes pour visiter sa mère âgée, mais il n'est jamais rentré.

Les médias italiens rapportent qu'il a pris un boulanger en otage avant de lui voler sa voiture pour s'enfuir. Le fugitif pourrait maintenant se trouver en France.

Bartolomeo avait été trouvé coupable, en 1981, de la lapidation d'une prostituée et des blessures subies par une autre, mais le tribunal l'avait jugé mentalement incapable de comprendre son crime et l'avait confié à un institut psychiatrique.

Après s'être échappé en 1989, Bartolomeo et un autre homme ont tué une transsexuelle et un travesti. Il avait de nouveau été confié à un établissement psychiatrique.

La permission de deux jours qui lui a été accordée pour bonne conduite a semé la stupéfaction en Italie. La ministre de la Justice, Anna Maria Cancellieri, devrait s'adresser au Parlement à ce sujet vendredi matin.

Bartolomeo avait apparemment été confié à la prison gênoise de Marassi en 2006 pour une histoire de cambriolage. Il aurait été admissible à une libération dans environ un an.

C'était la troisième permission dont profitait Bartolomeo cette année. Il était toujours rentré au bercail auparavant.