NOUVELLES
19/12/2013 01:44 EST | Actualisé 17/02/2014 05:12 EST

Les inondations albertaines en tête du palmarès météo 2013

Le palmarès des 10 événements météorologiques de l'année 2013 accorde sans surprise la première place aux inondations en Alberta.

Le Québec s'est quant à lui surtout démarqué par une absence d'événement extrême, a indiqué jeudi Environnement Canada.

Les inondations en Alberta ont touché le quart du territoire de cette province, laissant derrière elles 1000 kilomètres de chemins détruits et plusieurs pertes d'infrastructures. Il s'agit de la catastrophe naturelle la plus coûteuse qu'ait connue le Canada, ont précisé les représentants d'Environnement Canada, qui ont rencontré la presse à Montréal, comme ils le font chaque année à cette période-ci de l'année.

René Héroux, météorologue à Environnement Canada, a précisé que le Québec s'est distingué par une absence d'événements météo dits extrêmes.

L'événement le plus marquant au Québec a eu lieu le 19 juillet, lors du début des vacances de la construction. De forts orages et une micro-rafale avec des vents qui ont dépassé les 100 kilomètres à l'heure ont alors sévi, entraînant la chute de plusieurs branches d'arbres. Quelque 500 000 abonnés d'Hydro-Québec avaient alors été privés d'électricité, dont certains pendant plusieurs jours.

Un phénomène environnemental intéressant a été noté, avec l'été le plus froid des 15 dernières années dans l'Arctique canadien. Grâce à ce phénomène, la fonte de la glace de la mer a ralenti. Il est toutefois beaucoup trop tôt pour conclure au rétablissement de la banquise, selon Environnement Canada.