NOUVELLES
19/12/2013 05:01 EST | Actualisé 18/02/2014 05:12 EST

La Bourse de Toronto clôture en hausse malgré le recul du secteur aurifère

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé en hausse jeudi, le parquet torontois ayant continué à faire preuve d'enthousiasme vis-à-vis de la décision de la Réserve fédérale des États-Unis de réduire modestement la portée d'un important programme de relance économique. La Fed a en outre insisté pour dire que les taux d'intérêt à court terme n'étaient pas à la veille de grimper.

L'indice composé S&P/TSX a gagné 57,47 points pour terminer la journée à 13 392,2 points, après avoir bondi la veille de 155 points. Sa progression a cependant été limitée par le secteur aurifère, qui a souffert du recul du cours du lingot d'or à un creux de trois ans.

La Fed a annoncé mercredi une réduction de l'importance de son programme d'achats d'obligations, dont la valeur mensuelle passera de 85 milliards $ US à 75 milliards $ US à partir de janvier. Les coupes subséquentes à ce programme dépendront des données économiques à venir, particulièrement celles liées au chômage et à l'inflation.

Le dollar canadien s'est apprécié jeudi de 0,21 cent US à 93,76 cents US. La vigueur du billet vert américain avait forcé le huard à reculer mercredi de près de trois quarts de cent US.

Les principaux indices boursiers américains ont clôturé sur une note mitigée après leurs importants gains de la veille.

La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles s'est emparée de 11,11 points à 16 179,08 points, après avoir pris près de 300 points mercredi. L'indice composé du Nasdaq a cédé 11,93 points à 4058,13 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a perdu 1,05 point à 1809,6 points.

La Fed a eu recours à des mesures d'assouplissement quantitatif depuis la crise financière de 2008. Sa plus récente initiative, en vigueur depuis septembre 2012, a permis de garder les taux d'intérêt à long terme à un faible niveau et a solidement appuyé les gains des marchés boursiers.

Le TSX a été limité jeudi par une chute de près de deux pour cent du secteur aurifère, le prix du lingot d'or ayant dégringolé après l'annonce de la Fed.

Le programme d'achats obligataires de la Fed avait soutenu le cours de l'or en raison des craintes inflationnistes. Mais l'inflation est faible dans plusieurs pays et les données publiées plus tôt cette semaine indiquent que l'indice des prix à la consommation des États-Unis a progressé à un rythme annuel de 1,2 pour cent, ce qui est largement inférieur à la cible de deux pour cent privilégiée par la banque centrale.

Le prix du lingot a abandonné jeudi 41,40 $ US à 1193,60 $ US l'once à la Bourse des matières premières de New York, son plus faible cours de clôture depuis le 3 août 2010. Le prix de l'or a reculé de 29 pour cent depuis le début de l'année, tandis que le secteur aurifère torontois a cédé environ 50 pour cent. Jeudi, l'action de Barrick Gold (TSX:ABX) a effacé 40 cents à 17,68 $, tandis que celui de Goldcorp (TSX:G) a rendu 36 cents à 7,92 $.

Le groupe des métaux de base a avancé de 2,8 pour cent, même si le cours du cuivre a glissé de 2 cents US à 3,30 $ US la livre à New York. Le titre de Teck Resources (TSX:TCK.B) a grimpé de 92 cents à 25,66 $, tandis que celui de HudBay Minerals (TSX:HBM) s'est adjugé 36 cents à 7,92 $.

Le cours du pétrole brut a gagné 97 cents US à 98,77 $ US le baril à New York, ce qui a aidé le secteur de l'énergie du TSX à prendre 0,74 pour cent. L'action de Canadian Natural Resources (TSX:CNQ) a progressé de 60 cents à 35,02 $.

Le secteur des technologies a aussi avancé grâce au titre du Groupe CGI (TSX:GIB.A), qui a pris 94 cents à 37,99 $. Celui de BlackBerry (TSX:BB) a aussi gagné 20 cents à 6,67 $ à la veille du dévoilement de ses plus récents résultats financiers.