NOUVELLES
19/12/2013 11:48 EST | Actualisé 18/02/2014 05:12 EST

Hausse de cas de grippe en vue à la fin du mois

Près d'un demi-million de Montréalais ont été vaccinés jusqu'à présent contre la grippe saisonnière, au grand bonheur des autorités de la santé publique qui, comme à chaque année, se préparent à un fort achalandage des salles d'urgence des hôpitaux durant le temps des Fêtes.

Environ 495 000 doses de vaccin contre la grippe saisonnière ont été administrées dans la métropole sur les 500 000 doses mises de côté sur l'île, selon ce qu'a indiqué le directeur de la santé publique de Montréal, le docteur Richard Massé, lors d'une conférence de presse, jeudi.

Puisque le temps des Fêtes est un moment propice aux rapprochements et échanges de toutes sortes, il faut prévoir un nombre plus important de cas de grippe à la fin décembre et au début du mois de janvier.

Les enfants qui ont besoin de soins urgents seront traités en priorité. Par contre, tout patient qui se présente avec un rhume, une grippe ou une gastro-entérite doit prévoir attendre plusieurs heures avant de voir un médecin à l'urgence.

Pour le moment, la circulation des virus de la grippe et de la gastro-entérite est considérée relativement faible au Québec, a souligné le Dr Massé. Par contre, il a souligné que la situation risquait de changer avec les congés scolaires de fin d'année, les célébrations de Noël et les rassemblements familiaux, favorisant la propagation de ces virus extrêmement contagieux.

Dans le cas de la gastro-entérite, il faut même éviter de préparer des aliments jusqu'à trois jours après la disparition des symptômes puisque la personne atteinte est encore contagieuse.

Le directeur de santé publique à Montréal y est donc allée des consignes d'usage en indiquant que souvent la meilleure solution est de se soigner à la maison, à condition qu'il n'y ait pas de complication.

Il a invité les gens à se référer au site web www.santemontreal.qc.ca/hiverensante pour déterminer la gravité de leurs symptômes ou de parler à une infirmière au téléphone, à Info-Santé, en composant le 811.

Les sites du CHU Sainte-Justine et de l'Hôpital Général de Montréal offrent aussi de nombreux conseils et des renseignements qui permettront aux parents de mieux évaluer l'état de santé de leur proche. 

Enfin, le Dr Massé a rappelé qu'il était encore temps de se faire vacciner dans l'une ou l'autre des cliniques de vaccination dans les CSSS montréalais, tout en soulignant que d'autres doses du vaccin peuvent être commandées sans problème, si nécessaire.