NOUVELLES
18/12/2013 04:45 EST | Actualisé 17/02/2014 05:12 EST

Mondial-2013 dames - La Norvège et la France à la porte

Les équipes les mieux établies ont souffert lors des quarts de finale du Mondial dames de handball, mercredi en Serbie, à l'image de la Norvège, championne olympique et du monde en titre, éliminée par le pays hôte (25-28).

Les Serbes ont réussi un fantastique exploit en retournant une situation fortement compromise, dans une Kombank Arena en fusion.

Depuis le Mondial-2005, la Norvège avait fini sur le podium de chaque compétition internationale, décrochant sur cette période deux titres olympiques (2008, 2012), un mondial (2011) et trois européens (2006, 2008, 2010).

Les Norvégiennes menaient ainsi de 5 buts à la 37e minute (20-15). Mais, poussée par son public incandescent, la Serbie a repris son destin en main, avec une Dragana Cvijic déchaînée (8 buts, à 100% de réussite).

Les Serbes, 4e de l'Euro-2012, affronteront vendredi en demi-finale la Pologne, qui a également fait tomber une nation forte, la France (22-21).

Les Françaises, vice-championnes du monde en 2009 et 2011, ont été loin de montrer leur meilleur visage. Leur défense a été moins efficace que d'habitude? et l'attaque a encore connu des ratés.

Les Polonaises, équipe solide à défaut d'être géniale, atteignent le dernier carré mondial pour la première fois de leur histoire.

Invaincue jusque-là, comme la Norvège et la France, l'Allemagne a cédé face au Danemark (28-31), le seul parmi les quatre demi-finalistes à avoir déjà gagné un titre mondial (1997).

Les Danoises, qui avaient archi-dominé la planète handball entre 1993 et 2004, avec notamment trois titres olympiques (1996, 2000 et 2004), n'ont plus décroché la moindre médaille internationale depuis neuf ans.

Parties plutôt lentement, avec deux défaites en cinq matches de poules, elles sont depuis montées en puissance, et affronteront en demie le Brésil, qui les avait battues en poules (23-18).

Les Brésiliennes joueront également leur première demi-finale mondiale. Elles ont éliminé la Hongrie après un match à suspense (33-31 a.p.).

Ambitieuses en vue des JO-2016 à Rio, où elles viseront l'or, elles ont dû lutter jusqu'à l'épuisement pour vaincre les Hongroises, médaillées de bronze à l'Euro-2012.

L'ailière droite Alexandra Do Nascimento, meilleure joueuse mondiale de l'année 2012, a réussi un match impeccable avec 10 buts (à 10 sur 13 aux tirs).

cyb/gv