NOUVELLES
18/12/2013 02:17 EST | Actualisé 17/02/2014 05:12 EST

Marée noire: un ingénieur de BP reconnu coupable d'obstruction à l'enquête

Un ingénieur du géant pétrolier britannique BP a été reconnu mercredi coupable d'avoir détruit des textos de son téléphone pour faire obstruction à l'enquête sur la marée noire de 2010 dans le Golfe du Mexique.

"Aujourd'hui un jury de la Nouvelle-Orléans a estimé que (l'ingénieur) Kurt Mix avait fait volontairement obstruction aux efforts des forces de l'ordre dans l'enquête sur l'une des pires catastrophes environnementales de l'histoire des Etats-Unis", a rapporté dans un communiqué la ministre adjointe de la Justice suppléante Mythili Raman chargée des affaires criminelles.

Le jury a reconnu l'ingénieur coupable d'avoir "altéré, détruit, amputé et dissimulé" des données numériques dans un iPhone, en l'occurence des SMS de son superviseur, dans le but de les soustraire aux besoins de la procédure, selon l'acte d'accusation.

L'ingénieur risque jusqu'à 20 ans de prison. Le jury rendra son verdict le 26 mars, selon le ministère de la Justice.

"Cette inculpation montre l'engagement du département de la Justice pour que ceux qui ont interféré dans des affaires de justice rendent des comptes", a conclu Mme Raman.

M. Mix a participé aux actions de BP pour contenir la marée noire, après l'explosion le 20 avril 2010 de la plate-forme Deepwater Horizon, située à 80 kilomètres au large de La Nouvelle-Orléans, qui a fait onze morts.

are/jca