NOUVELLES
18/12/2013 10:09 EST | Actualisé 17/02/2014 05:12 EST

L'Inde transfère à l'ONU sa diplomate arrêtée par la police de New York

L'Inde a nommé aux Nations unies, afin de lui assurer une immunité diplomatique complète, l'une de ses diplomates dont l'arrestation la semaine dernière par la police new-yorkaise a provoqué une crise bilatérale, ont annoncé mercredi des médias indiens.

L'arrestation le 12 décembre de Devyani Khobragade, consule générale adjointe, pour une affaire de fausse déclaration d'employée de maison, et sa détention de 48 heures à New York, pendant laquelle elle a subi des fouilles au corps, ont suscité l'indignation des autorités de New Delhi, qui ont pris une série de mesures de rétorsion contre les Etats-Unis.

"Pour assurer l'immunité diplomatique à Devyani, l'Inde l'a transférée à la Mission permanente des Nations unies à New York", ont annoncé le quotidien Times of India et d'autres médias indiens.

Il n'a pas été possible de joindre immédiatement des responsables du ministère indien des Affaires étrangères pour commenter cette information.

Peu auparavant, le ministre indien des Affaires étrangères, Salman Khurshid, avait affirmé mercredi sa détermination devant le Parlement indien.

"C'est mon devoir de ramener cette femme chez elle et nous devons lui redonner sa dignité, ce que je ferai à tout prix", a déclaré M. Khurshid. "Notre inquiétude, notre intérêt et notre détermination premiers sont de pouvoir intervenir efficacement, et en particulier de pouvoir assurer que la dignité de notre fonctionnaire est préservée", a-t-il ajouté.

Devyani Khobragade, 39 ans, a été arrêtée le 12 décembre et menottée alors qu'elle déposait ses enfants à l'école. Elle est soupçonnée d'avoir sous-payé son employée de maison, qui est également indienne, et d'avoir menti dans la demande de visa de cette employée.

La diplomate a raconté, dans un email à ses collègues dévoilé mercredi par la presse indienne, qu'elle avait invoqué en vain devant les policiers américains son immunité diplomatique pour faire cesser les fouilles au corps qu'elle subissait.

L'Inde a pris mardi des mesures de rétorsion contre les Etats-Unis, ordonnant notamment la restitution des cartes d'identité et badges d'aéroport facilitant la circulation des diplomates américains en Inde.

D'autres mesures, comme le blocage des biens importés par l'ambassade des Etats-Unis, en particulier les alcools, ont été ordonnées.

abh/pmc/erf/plh