NOUVELLES
18/12/2013 02:59 EST | Actualisé 17/02/2014 05:12 EST

Le Paraguay entérine l'entrée du Venezuela dans le Mercosur

Le Paraguay a définitivement entériné mercredi d'adhésion du Venezuela dans le marché commun sud-américain, le Mercosur, alors qu'Asuncion, membre fondateur, s'y était longtemps opposé.

Exclu en 2012 après le putsch parlementaire contre le président Fernando Lugo, le Paraguay doit désormais réintégrer formellement le Mercosur, dont un des objectifs est de sceller un accord de libre-échange avec l'Union européenne.

Le Venezuela fait partie du Mercosur depuis juin 2012: le Brésil, l'Argentine et l'Uruguay avait ouvert la porte à Hugo Chavez, profitant de la mise à l'écart du Paraguay.

Le protocole d'adhésion a été voté mercredi à la Chambre des députés par le parti Colorado (droite, majoritaire) du président Horacio Cartès, après que le Sénat eut fait de même la semaine dernière.

Ce vote était un préalable indispensable au retour du Paraguay au sein du Mercosur.

Le Paraguay rejetait depuis 2006 l'entrée du Venezuela, mettant en avant des violations des droits de l'homme de la part du régime Chavez, mais le petit pays sud-américain enclavé entre Brésil et Argentine a été mis devant le fait accompli.

Horacio Cartès avait dit dans un premier temps que l'inclusion du Venezuela était contraire aux règles du Mercosur, car elle avait était décidée sans l'accord d'un de ses membres fondateurs.

Caracas assure actuellement la présidence tournante du Mercosur.

L'Argentine a estimé mardi que le Venezuela devait conduire les discussions avec l'Union européenne pour un éventuel traité de libre-échange, alors que le poids lourd régional, le Brésil, mène habituellement la marche.

hro/jos/ap/jeb