NOUVELLES
18/12/2013 10:58 EST | Actualisé 17/02/2014 05:12 EST

La famille de Nelson Mandela est déchirée par une querelle

JOHANNESBURG - La querelle qui divise la famille de Nelson Mandela depuis un an a pris une nouvelle tournure mardi, quand on a appris que le petit-fils de M. Mandela, Mandla, a été expulsé du domaine familial, à Qunu, quatre jours avant que son grand-père n'y soit enterré.

L'alimentation électrique et en eau potable de la résidence de Mandla aurait notamment été interrompue.

Un tabloid de Johannesburg, The Times, rapporte de son côté que les serrures de la maison de Nelson Mandela à Qunu ont été changées peu de temps après l'arrivée de sa fille aînée, Makaziwe, jeudi dernier. Mandla se trouvait à ce moment à Pretoria, aux côtés du cercueil de son grand-père.

Makaziwe et Mandla se disputent publiquement le contrôle de l'héritage de M. Mandela et le leadership de la famille.

Le quotidien a révélé que les politiciens et leaders religieux proches de Mandla ont été écartés et qu'ils n'ont pu assister aux funérailles de dimanche. De plus, la mère et la tante de Mandla ont failli rater la cérémonie quand aucun moyen de transport n'a été mis à leur disposition. La préparation des funérailles avait été supervisée par Makaziwe, qui jouirait d'une grande influence auprès des autres membres de la famille.

De nouvelles hostilités sont attendues quand le contenu du testament de Nelson Mandela sera finalement dévoilé.