NOUVELLES
18/12/2013 10:48 EST | Actualisé 17/02/2014 05:12 EST

Incendie à Kingston : inquiétudes sur la construction

Le maire de Kingston, Mark Gerretsen, affirme qu'il avait des inquiétudes par rapport à l'édifice en bois qui a brûlé, mardi, menant au sauvetage en hélicoptère d'un grutier pris au-dessus des flammes.

« Je suis le premier à l'admettre, chaque fois que je passais devant ce bâtiment, je trouvais que c'était gros pour être complètement en bois. J'avais des inquiétudes et je n'étais pas le seul dans la communauté », explique le maire.

Par ailleurs, le brasier brûle toujours. Les pompiers arrosent les débris, mais ne peuvent pas trop s'approcher du site en construction, jusqu'à ce que la grue soit retirée.

Tous les résidents qui vivent à proximité d'où se trouve la grue attendent aussi de pouvoir retourner chez eux, à la suite de l'évacuation majeure, mardi.

« À un moment, il semblait certain que la grue allait s'écrouler, nous avons des ingénieurs sur le site pour déterminer où et comment elle pourrait tomber. C'est au coeur du centre-ville, donc elle pourrait attendre d'autres bâtiments dans sa chute », explique M. Gerretsen.

Code du bâtiment respecté

Le maire de Kingston soutient que la Ville n'a pas son mot à dire dans les matériaux utilisés pour la construction d'un bâtiment.

« Ce sont les lois provinciales qui régissent la construction. Je sais qu'un permis de construction a été émis, selon les dessins qui adhérait au Code du bâtiment », souligne-t-il.

Selon lui, si la construction avait pu être terminée avec des systèmes d'extinction automatiques la situation aurait pu être différente.

Pour l'instant, la cause de l'incendie est inconnue.

Résidence étudiante en construction

L'incendie s'est déclaré vers 14h20, mardi, dans une résidence étudiante en construction. L'édifice vacant a rapidement été englouti par les flammes.

Stelmach Property Management supervisait la construction.