NOUVELLES
18/12/2013 01:20 EST | Actualisé 17/02/2014 05:12 EST

Diplomate indienne arrêtée: dossier "sensible", reconnaît la Maison Blanche

La Maison Blanche a reconnu mercredi que l'arrestation, au grand dam de New Delhi, d'une diplomate indienne à New York, pour une affaire de fausse déclaration d'employée de maison, constituait un dossier "sensible".

Mais le porte-parole de la présidence américaine, Jay Carney, a assuré que cet incident ne constituait pas un indice de l'état des relations américano-indiennes, marquées selon lui par une "profonde" amitié.

"Les Etats-Unis et l'Inde partagent une amitié grande et profonde, et cet épisode ne traduit pas les liens étroits et empreints d'un respect mutuel" entre les deux pays, a affirmé M. Carney lors de son point de presse quotidien.

"Nous savons qu'il s'agit d'un dossier sensible pour beaucoup de gens en Inde, et nous examinons ce qui s'est passé lors de cette arrestation pour nous assurer que toutes les procédures ont été suivies", a ajouté M. Carney, en renvoyant vers le département de la Justice pour plus de détails.

L'Inde a promis mercredi de ramener "à tout prix" cette diplomate arrêtée à New York pour une affaire de fausse déclaration d'employée de maison. Le gouvernement indien a fait part de son indignation après qu'elle eut raconté les conditions de sa détention.

Devyani Khobragade a été arrêtée le 12 décembre et menottée alors qu'elle déposait ses enfants à l'école. Elle a raconté à ses collègues, dans un courrier électronique dévoilé mercredi par la presse indienne, qu'elle avait invoqué en vain devant les policiers américains son immunité diplomatique pour faire cesser les fouilles au corps qu'elle subissait.

L'Inde a pris mardi des mesures de rétorsion contre les Etats-Unis, comme d'ordonner la restitution des cartes d'identité et badges d'aéroport facilitant la circulation des diplomates américains dans le pays.

col-tq/rap