NOUVELLES
17/12/2013 01:21 EST | Actualisé 16/02/2014 05:12 EST

Soudan du Sud: Washington évacue ses diplomates non essentiels

Les Etats-Unis ont ordonné mardi l'évacuation de leurs diplomates et employés jugés non essentiels au Soudan du Sud et l'arrêt d'activités de son ambassade en raison des troubles politiques qui secouent ce pays.

Dans un communiqué de son bureau consulaire, le département d'Etat recommande aussi aux ressortissants américains au Soudan du Sud d'en "partir immédiatement" et dissuade ceux qui voudraient s'y rendre.

"Le 17 décembre, le département d'Etat a donné l'ordre au personnel gouvernemental non indispensable de quitter le Soudan du Sud en raison des troubles politiques et sociaux qui s'y déroulent", selon le communiqué.

Les Etats-Unis sont "profondément troublés" par la situation dans ce pays, a dit la porte-parole adjointe du département d'Etat en commençant son point de presse quotidien.

Washington a été le plus grand soutien à la création du Soudan du Sud en 2011, né de la partition du Soudan.

Dix figures politiques sud-soudanaises, pour la plupart anciens ministres du gouvernement limogé en juillet, ont été arrêtées "en rapport avec le coup d'Etat déjoué" dimanche, a annoncé mardi le gouvernement du Soudan du Sud.

L'ancien vice-président Riek Machar, accusé par le président Salva Kiir d'avoir fomenté un coup d'Etat à l'origine des combats ayant opposé depuis dimanche soir des factions rivales de l'armée sud-soudanaise dans les rues de Juba, est recherché et en fuite selon le gouvernement.

nr/bdx