NOUVELLES
17/12/2013 02:35 EST | Actualisé 16/02/2014 05:12 EST

Sortir dans l'espace pour réparer l'ISS ? La Nasa proche d'une décision

La Nasa était sur le point mardi de décider si des astronautes devront sortir dans l'espace pour réparer une valve défectueuse d'un circuit de refroidissement de la Station spatiale internationale (ISS).

"Il y a un grand désir de la Nasa d'avoir une décision d'ici la fin de la journée mais je ne peux pas le garantir", a déclaré à l'AFP Kelly Humphrey, un porte-parole du Centre spatial Johnson à Houston (Texas, sud).

Si la Nasa décidait de procéder en fin de semaine à des sorties orbitales, par deux des six astronautes de la station, la société Orbital Science devrait alors reporter en janvier le lancement, prévu jeudi, d'une fusée vers l'ISS.

Orbital Science continuait mardi à se préparer à lancer sa fusée Antares, avec à son bord la capsule non-habitée Cygnus, pour sa première mission d'approvisionnement de l'ISS, jeudi à 21H19 locales (02H19 GMT), depuis le centre spatial de Wallops, sur la côte de Virginie (est).

"Nous n'avons pas encore le feu vert pour le tir", a indiqué un porte-parole d'Orbital, Barron Beneski, dans un email à l'AFP.

Le principal directeur de vol de l'ISS, Judd Frieling, a expliqué mardi sur la télévision de la Nasa que les ingénieurs au sol étaient parvenus à actionner une autre valve dans le système de refroidissement, qui pourrait permettre de réguler de nouveau les températures sans la valve défectueuse. Mais des ajustements sont encore nécessaires, a-t-il ajouté.

Entraînés en piscine

Cette panne avait été découverte mercredi, forçant la Nasa à n'utiliser que le second circuit extérieur de refroidissement de l'ISS et à mettre en veilleuse des équipements.

Ce problème n'a jamais mis en danger l'équipage de l'avant-poste orbital, a souligné la Nasa.

Selon Kelly Humphrey, si les ingénieurs de la Nasa parvenaient à un fonctionnement suffisamment stable du circuit de refroidissement, l'agence pourrait alors décider de reporter à janvier des sorties orbitales, ce qui permettrait à la mission d'approvisionnement de l'ISS par Orbital Science d'être effectuée sans retard.

"Nous essayons de prendre en compte tous les détails de manière à pouvoir prendre une bonne décision", a-t-il expliqué à l'AFP.

En attendant la décision de la Nasa, deux des astronautes de l'ISS, Rick Mastracchio et Mike Hopkins, se tenaient prêts à effectuer des sorties orbitales, examinant leurs scaphandres spatiaux et d'autres équipement nécessaires, selon les images de la télévision de la Nasa.

Si la Nasa décidait de la nécessité de remplacer sans attendre la valve, ou même la pompe à ammoniac dans laquelle elle se trouve, les deux astronautes pourraient effectuer une première sortie jeudi ou vendredi.

L'agence estime qu'au moins deux sorties dans l'espace sont nécessaires pour effectuer cette réparation.

Ces deux astronautes s'étaient déjà entraînés au sol, en piscine, avant leur arrivée à l'ISS, pour remplacer une valve. L'ISS dispose de trois valves de rechange.

Ils pourront aussi bénéficier de ce qui avait été appris en août 2010, quand des astronautes avaient dû effectuer trois sorties dans l'espace pour installer cette même pompe, en remplacement d'une pompe endommagée par un court-circuit.

js/are