NOUVELLES
17/12/2013 03:45 EST | Actualisé 15/02/2014 05:12 EST

Québec veut réduire l'attente pour les échographies

Le gouvernement du Québec octroie 732 000 $ au CHU afin bonifier l'offre de services d'échographies dans les hôpitaux de la région de Québec.

Cette somme servira à l'embauche de personnel et à l'achat de trois appareils d'échographies.

Cette annonce s'inscrit dans un plan provincial qui vise à réduire la liste d'attente en échographie. Pour le ministre de la Santé, Réjean Hébert, la solution passe par l'amélioration du réseau public.

Réjean Hébert dit respecter le choix des patients qui optent pour le privé, mais il croit que l'écart avec les listes d'attente publiques sera comblé par ces nouveaux investissements.

« Je ne dis pas qu'il n'y en aura plus d'échographies au privé. Il y a des gens qui préfèrent aller au privé et payer, mais il ne sera plus nécessaire de faire une échographie dans le système privé », affirme le ministre.

Le ministre de la Santé n'écarte pas la possibilité de bonifier l'offre de services publics pour d'autres tests d'imagerie, tel que ceux par résonnance magnétique.

« On commence par l'échographie parce que c'était là où il y avait le plus de listes d'attente. Mais évidemment, on va prendre un à un les examens d'imagerie pour être en mesure de faire le même genre d'opération. »

Pour le moment, Québec a bon espoir que la liste d'attente en échographie sera amoindrie d'ici la fin 2014. La mesure devrait permettre d'effectuer près de 250 examens supplémentaires chaque semaine.