NOUVELLES
17/12/2013 06:58 EST | Actualisé 16/02/2014 05:12 EST

Prolonger la vie de patients atteints du cancer du poumon à un stade avancé

Des patients qui souffrent d'un cancer du poumon à un stade avancé peuvent bénéficier de thérapies ciblées qui permettent d'éviter la chimiothérapie et augmentent le taux de survie.

Pour traiter les malades avec la thérapie ciblée, les résultats de tests doivent révéler la présence de deux protéines spécifiques dans les tumeurs, les seules à répondre à la médication actuelle.

Les protéines visées sont présentes en moyenne chez 15 % des patients.

Des tests sont effectués à l'Institut de cardiologie et de pneumologie de Québec. La thérapie ciblée n'a pratiquement pas d'effets secondaires, affirme le pathologiste Christian Couture.

« Leur état [des patients] s'améliore et en général, le temps pour lequel on peut ralentir la maladie ou l'arrêter, c'est deux fois plus long à peu près que le traitement conventionnel. Donc, les patients sont mieux plus longtemps. C'est des patients de stade avancé pour lesquels on prolonge la survie. On ne peut pas les guérir », explique le pathologiste.

Chaque année, près de 8000 Québécois reçoivent un diagnostic de cancer du poumon. Plusieurs centaines de patients pourraient ainsi bénéficier du traitement dont le coût atteint près de 100 000 $ par année.