NOUVELLES
17/12/2013 03:31 EST | Actualisé 15/02/2014 05:12 EST

Mali: deux obus tirés sur un camp France/ONU à Kidal, pas de victimes

Deux obus ont été tirés lundi soir sans faire de victimes ni de dégâts sur un camp militaire abritant des soldats français et de l'ONU à Kidal, dans le nord-est du Mali, a appris mardi l'AFP de sources militaires malienne et française.

"Deux obus ont été tirés lundi soir par des personnes non encore identifiées sur le camp de Kidal où sont regroupées les troupes françaises et celles de la Minusma", la force de l'ONU au Mali, a déclaré une source militaire malienne qui a précisé qu'il n'y avait "ni dégâts ni victimes".

Cette information a été confirmée par une source militaire française au Mali qui a précisé que les "les tirs d'obus sont passés au dessus du camp qui accueille Serval (nom de l'opération militaire française au Mali) et les troupes de la Minusma, sans faire de victimes".

Ces tirs à l'arme lourde sont survenus deux jours après un attentat jihadiste à la voiture piégée contre une banque à Kidal, qui a tué samedi deux Casques bleus sénégalais et a blessé au moins sept autres soldats de l'ONU et maliens.

Les groupes liés à Al-Qaïda qui ont occupé le nord du Mali pendant neuf mois en 2012 ont été affaiblis par une intervention militaire internationale lancée par la France en janvier et toujours en cours, mais ils restent actifs.

Kidal, fief des Touareg et de leur rébellion du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA), est censée être contrôlée par les forces de l'ONU, les soldats français et maliens.

Mais la situation y reste chaotique et des éléments de nombreux groupes armés continuent à y circuler et agir, dont ceux d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

sd/stb/sba