NOUVELLES
17/12/2013 10:06 EST | Actualisé 16/02/2014 05:12 EST

L'UA "profondément préoccupée" par les violences au Soudan du Sud

L'Union Africaine (UA) s'est déclarée mardi "profondément préoccupée" par la situation au Soudan du Sud après deux jours de fusillades mortelles qui ont secoué la jeune nation, et a appelé à la retenue.

L'UA "exhorte le gouvernement et les dirigeants au Soudan du Sud, ainsi que tous les acteurs concernés, à faire preuve de retenue et à éviter toute violence supplémentaire", a déclaré la présidente de la Commission de l'UA, Nkosazana Dlamini-Zuma, dans un communiqué.

Des coups de feu ont débuté entre groupes rivaux dans la capitale Juba, dans la soirée de dimanche.

Le président du Soudan du Sud, Salva Kiir, qui est apparu à la télévision lundi en tenue militaire, a accusé son rival et ancien adjoint, Riek Machar, d'avoir voulu mener une tentative de coup d'état.

L'UA a déclaré être prête à "apporter son aide afin de trouver une solution" à la crise, et a incité les factions rivales à chercher une solution pacifique.

Mme Dlamini-Zuma les a invitées dans son communiqué à "régler leurs différends grâce à des moyens pacifiques, en respectant l'état de droit, les droits de l'homme et l'ordre constitutionnel".

M. Machar, limogé de la vice-présidence du pays en juillet par M. Kiir, est une figure controversée au Soudan du Sud pour avoir durant la guerre d'indépendance contre Khartoum (1983-2005) tenté de renverser la direction historique de la rébellion. Puis il avait fait défection et s'était allié un temps à Khartoum, avant de finalement réintégrer les rangs rebelles au début des années 2000.

jv/hv/sr/jmc/de