NOUVELLES
17/12/2013 03:02 EST | Actualisé 15/02/2014 05:12 EST

Liban: explosion d'une voiture piégée près d'un barrage du Hezbollah, des victimes (sécurité)

Une voiture piégée a explosé mardi à l'aube près d'un barrage du Hezbollah, à Sbouba, un village situé dans l'est du Liban, faisant un nombre indéterminé de victimes, a indiqué à l'AFP un responsable de sécurité.

"L'explosion s'est produite vers 04H00 (02H00 GMT) près d'un barrage du Hezbollah à Sbouba (...) faisant des morts et des blessés", a déclaré cette source, ajoutant que l'explosion avait été provoquée par une voiture piégée.

Le barrage se situe près d'un poste d'observation du Hezbollah.

Au moins quatre voitures calcinées étaient visibles près du barrage, a constaté un photographe de l'AFP qui a également vu des taches de sang sur la route.

Des membres du mouvement chiite libanais et des forces de sécurité se sont rapidement déployés dans la zone, a précisé la source de sécurité.

Des habitants du secteur ont indiqué avoir entendu des sirènes d'ambulances se rendant sur les lieux de l'explosion.

L'Agence nationale d'information (ANI) a évoqué de son côté une possible attaque par un kamikaze.

"Un véhicule 4x4 a été arrêté par les membres du Hezbollah postés au barrage qui lui ont tiré dessus", a indiqué l'agence.

"Le véhicule a alors explosé, soit en raison des tirs soit parce que son conducteur l'a fait exploser", a indiqué l'agence sans autre précision, faisant état d'un nombre indéterminé de blessés.

D'après l'agence, deux voitures suspectes avaient déjà été arrêtées sur la même route où se trouve le barrage du Hezbollah.

Au cours des derniers mois, plusieurs explosions ont visé des secteurs contrôlés par le Hezbollah.

Ces attentats seraient liés à l'implication du mouvement chiite libanais, soutenu par Téhéran, dans le conflit syrien.

Le Hezbollah chiite a envoyé des milliers de miliciens se battre aux côtés des troupes régulières du président syrien Bachar al-Assad, provoquant l'ire des sunnites en Syrie et au Liban.

hek-rd-ram/sw