NOUVELLES
17/12/2013 10:10 EST | Actualisé 16/02/2014 05:12 EST

Hongrie: l'Etat va concevoir les manuels scolaires

Le Parlement hongrois a adopté mardi une loi qui vise à nationaliser le marché des manuels scolaires, qui seront conçus et publiés par un organisme d'Etat, malgré l'opposition des maisons d'édition et des enseignants.

A partir du 1er septembre 2014, les manuels scolaires de la 1re à la 8e classe de l'école élémentaire (entre 6 et 14 ans) seront fournis gratuitement aux établissements scolaires par l'Etat hongrois, avec le choix entre deux manuels différents par matière et par niveau.

En conséquence, il n'y aura plus que 500 manuels différents, contre environ 5.000 actuellement, selon les estimations du site d'information en ligne index.hu, qui chiffre également à 15 millions le nombre de livres vendus chaque année pour les classes concernées.

"La liberté des instituteurs pour choisir leur méthode de travail sera compromise, et les écoles perdront leur autonomie réelle", a déploré Istvanné Gasko, présidente du Syndicat des enseignants.

Un organisme d'État assurera la conception et la publication des manuels, laissant la prise en charge des commandes et les livraisons aux maisons d'édition, qui envisagent des poursuites judiciaires contre le gouvernement pour réclamer des dédommagements.

Le texte a été approuvé lors d'une procédure accélérée, par 236 voix pour, 73 contre et 2 abstentions.

Le gouvernement conservateur, dirigé par le Premier ministre Viktor Orban, entend réformer le marché des manuels scolaires, estimant que les maisons d'édition ont pour seul objectif de "réaliser le maximum de bénéfices, en envoyant le maximum de livres aux écoles".

Fait rarissime, deux députés du parti au pouvoir Fidesz ont voté contre le texte, dont Zoltan Pokorni, ministre de l'Éducation de 1998 à 2001.

mg/sgl/bir