NOUVELLES
17/12/2013 09:32 EST | Actualisé 16/02/2014 05:12 EST

Faible engouement des Libyens pour l'élection de la commission constitutionnelle

Les Libyens manifestent peu d'engouement pour l'élection d'une Commission constitutionnelle, un peu plus de 430.000 des 3,4 millions d'électeurs s'étant inscrits, selon les dernières statistiques de la Haute Commission électorale (Hnec) publiées mardi.

Mardi à 14H00 (12H00 GMT), 436.437 Libyens étaient inscrits pour ce scrutin dont la date n'a pas encore été fixée.

Malgré une campagne d'incitation et même une fatwa (avis religieux) du Mufti, la plus haute autorité religieuse du pays, les électeurs libyens ne semblent "pas suffisamment motivés pour s'inscrire", a expliqué mardi le chef de la mission de l'ONU en Libye (Unsmil), Tarek Metri.

Face à ce faible engouement, la Hnec a plusieurs fois repoussé la date limite d'inscription, désormais fixée au 21 décembre.

Selon de nombreux observateurs, ce désintérêt s'explique par l'insécurité persistante dans le pays et l'absence d'une feuille de route claire pour la période de transition.

La commission constitutionnelle doit être composée de 60 membres représentant à égalité les trois régions historiques de la Libye - la Cyrénaïque (est), le Fezzan (sud) et la Tripolitaine (ouest).

Selon M. Metri, le scrutin devrait avoir lieu en février, mais la Hnec doit encore régler le problème du faible taux d'inscription ou encore du boycott décidé par la minorité Amazigh, qui veulent avoir plus de poids dans la rédaction de la future Constitution.

En juillet 2012, plus de 2,7 millions d'électeurs avaient participé aux premières élections libres du pays, élisant un Congrès général national (CGN) chargé d'élaborer la Constitution et de préparer des élections générales dans les 18 mois.

Selon ce calendrier, le mandat du CGN devrait s'achever en février.

Le texte constitutionnel devra aborder des questions clés allant du système de gouvernement au statut des minorités, en passant par la place de la loi islamique (charia).

yba/ila/fcc