NOUVELLES
17/12/2013 09:51 EST | Actualisé 16/02/2014 05:12 EST

Couep du monde dames - Courchevel/slalom: déclarations

Marlies Schild (AUT, 1re): "C'est évidemment une grande émotion. Cela faisait presque deux ans que je ne gagnais plus (Soldeu-Grandvalira, en Andorre, le 11 février 2012). Je me posais des questions, tout en espérant retrouver mon niveau. Ce furent deux années difficiles, avec des problèmes au dos et l'opération au genou, en décembre dernier. Alors la longue attente rend la victoire, tant désirée, encore plus belle. En seconde manche, je ne me sentais pas particulièrement nerveuse. D'ailleurs, le fait de savoir que Bernadette était en tête, me rassurait même. (Sur le record égalé de 34 victoires en slalom). Oui, ça fait plaisir de rejoindre Vreni Schneider. Pour faire mieux, il va falloir que je me dépêche car je vieillis. (Sur la piste de Courchevel, sur laquelle elle a désormais gagné trois fois). C'est une piste que j'apprécie car il y a de la pente, mais on peut aussi pousser sur les skis (Sur la blessure de Tessa Worley) C'est triste car elle était dans une grande forme. J'espère quand même que ce n'est pas trop grave."

Bernadette Schild (AUT, 3e): "Quand je me suis élancée la dernière, il n'y avait plus personne autour de moi. C'est une situation que je découvrais. Je ne savais pas que Marlies était alors en tête, mais je m'en doutais (rire). Mon premier "top 10" je l'ai fait ici, il y a trois ans, quand Marlies a gagné. Depuis, j'ai un peu traîné en route, avec des problèmes liés à ma technique, mes skis. Désormais, je me sens en confiance. Les derniers entraînements avec Marlies avaient montré que nous étions sur le bon chemin".

asc/jcp