NOUVELLES
16/12/2013 06:48 EST | Actualisé 15/02/2014 05:12 EST

Un soldat arménien tué par des tirs à la frontière azerbaïdjanaise

Un soldat arménien a été tué par des tirs à la frontière avec l'Azerbaïdjan, a annoncé lundi le ministère arménien de la Défense, affirmant que les tirs venaient des forces armées azerbaïdjanaises.

Grant Pogossian, 26 ans, a été visé par des tirs azerbaïdjanais dimanche alors qu'il patrouillait le secteur nord-est de la frontière, a déclaré le ministère dans un communiqué.

"L'Azerbaïdjan continue de violer le cessez-le-feu", a souligné le ministère, ajoutant que les forces armées arméniennes allaient prendre des mesures "préventives et sévères" après cette attaque.

L'Arménie et l'Azerbaïdjan s'opposent depuis plus de deux décennies au sujet de la région séparatiste du Nagorny Karabakh, et des échanges de tirs entre troupes arméniennes et azerbaïdjanaises ont lieu régulièrement à proximité de cette région, ainsi que sur d'autres tronçons de la frontière.

Rattachée à l'Azerbaïdjan à l'époque soviétique, le Nagorny Karabakh, une région séparatiste à majorité arménienne, a été l'enjeu d'une guerre qui a fait 30.000 morts et des centaines de milliers de réfugiés entre 1988 et 1994.

Un cessez-le-feu a été signé en 1994, mais Bakou et Erevan n'arrivent pas à se mettre d'accord sur le statut de la région qui reste une source de tension dans le Caucase du Sud, une zone stratégique située entre l'Iran, la Russie et la Turquie.

mkh-im-mp/lpt/ros