NOUVELLES
16/12/2013 02:14 EST | Actualisé 15/02/2014 05:12 EST

Rio : la police expulse des Indiens près du Maracana, l'un d'eux résiste en haut d'un arbre

La police de Rio a annoncé avoir expulsé lundi un groupe de manifestants indigènes qui avaient envahi samedi l'ancien Musée de l'Indien accolé au célèbre stade Maracana, mais l'un d'eux résistait, réfugié en haut d'un arbre.

Les pompiers ont été appelés pour tenter de résoudre la situation mais à 16h00 locales, l'Indien était toujours dans l'arbre, plus de deux heures après y être monté, selon un photographe de l'AFP.

Les Indiens protestent contre la démolition d'un bâtiment à proximité.

Lors de l'évacuation du Musée, la police a interpellé 26 manifestants dont un seul n'a pas encore été relâché.

Le stade Maracana a été rénové en vue du Mondial de football (du 12 juin au 13 juillet 2014) où se déroulera notamment la finale. Des travaux d'urbanisation autour du stade sont toujours en cours.

Ces travaux prévoyaient la démolition de l'ancien Musée de l'Indien et d'une école mais le gouverneur de Rio, Sergio Cabral, a dû y renoncer face aux pressions continues de ceux qui s'y opposaient. Ces infrastructures devaient être remplacées par un parking et des zones commerciales. Le Musée de l'Indien sera modernisé pour donner naissance à un Centre de référence des cultures indigènes.

Un contrat a attribué la gestion du Maracana à un consortium privé pendant 35 ans.

Samedi, les Indiens ont décidé de retourner dans l'ancien Musée pour préserver les quatre bâtiments à proximité.

Sezlon un communiqué du gouvernement de l'Etat de Rio, ces bâtiments ont été achetés au ministère de l'Agriculture et abriteront les structures temporaires du stade Maracanã pour la Coupe du Monde.

"La démolition sera faite par le consortium du Maracanã, avec l'autorisation de l'Etat. Après la Coupe, la structure provisoire sera utilisée pour la construction du Musée du Football, qui devra être prêt pour les jeux Olympiques" de 2016, selon ce communiqué.

cdo/hdz/mr