NOUVELLES
16/12/2013 06:24 EST | Actualisé 15/02/2014 05:12 EST

Les Coyotes n'ont aucune marge de manoeuvre, malgré leur bonne fiche

MONTRÉAL - Malgré leur bonne fiche, les Coyotes de Phoenix constatent qu'il n'ont aucune marge de manoeuvre dans l'Association Ouest cette saison.

Imaginez, les visiteurs au Centre Bell, mardi, occupent le cinquième rang de la très compétitive section Pacifique (derrière Anaheim, Los Angeles, San Jose et Vancouver), même s'ils présentent un dossier plus qu'acceptable de 18-9-5, pour 41 points. S'ils évoluaient dans l'Est, les Coyotes pointeraient en quatrième position, à deux points du Canadien (20-12-3)! Ils sont plutôt en neuvième place dans l'Ouest.

«Nous connaissons une bonne saison, mais c'est tellement serré dans l'Ouest. Nous n'avons aucun 'lousse'», a lancé l'attaquant Antoine Vermette, en entrevue à La Presse Canadienne.

Les Coyotes sont arrivés à Montréal, lundi, sans leur capitaine Shane Doan, qui récupère de la maladie. Doan pourrait renouer avec l'action au cours du périple de quatre matchs de l'équipe. Après le Canadien, les Coyotes visiteront les Maple Leafs de Toronto, jeudi, les Sénateurs d'Ottawa, samedi, et les Sabres de Buffalo, lundi.

Absent depuis le 6 décembre pour des raisons familiales, le défenseur Derek Morris pourrait effectuer un retour contre le Canadien. L'attaquant Lauri Korpikoski a aussi fait le voyage, lui qui n'a pas joué depuis le 16 novembre en raison d'une blessure au haut du corps.

Après avoir dû composer avec énormément d'incertitude quant à leur avenir au cours des dernières saisons, les Coyotes sont repartis sur des bases solides depuis l'entrée en scène des nouveaux propriétaires.

Anthony LeBlanc et George Gosbee sont très présents dans l'entourage de l'équipe. Ils ont d'ailleurs fait le voyage au Canada.

«Qu'on ait finalement réglé la situation de la concession, c'est sûr que ça ne peut pas nuire au rendement de l'équipe sur la glace», a dit Vermette.

L'effet Ribeiro

Sur le plan personnel, Vermette connaît une saison à l'image des Coyotes, avec 19 points à sa fiche. C'est seulement deux points de moins qu'au cours de la dernière saison écourtée.

«Je suis satisfait de mon jeu en général, pas uniquement de ma production à l'attaque. L'entraîneur m'utilise dans toutes les situations. Je joue en masse», a-t-il commenté.

Vermette complétait un trio avec Doan et Mikkel Boedker, avant que le capitaine tombe malade. L'ancien choix de premier tour du Tricolore, Kyle Chipchura, a remplacé Doan, dans l'unité.

Le patineur natif de Saint-Agapit, près de Québec, admet que l'arrivée de Mike Ribeiro cette saison lui a été grandement profitable. Le Québécois de souche portugaise est le premier joueur de centre de l'équipe, et le meilleur marqueur avec 26 points (9-17).

«Mike apporte une solide contribution à l'attaque, a-t-il avancé. C'est un élément additionnel que nos adversaires doivent avoir à l'oeil. Notre jeu de puissance fonctionne bien (septième dans la ligue, derrière le Canadien), et il a un gros mot à dire. Sa venue cadre bien avec notre équipe. Elle offre la possibilité à l'entraîneur de faire plusieurs combinaisons. Pour moi, elle m'a permis de me concentrer à préconiser mon style de jeu.»

Le joueur de centre âgé de 31 ans apprécie de jouer en compagnie du jeune Boedker. Le compatriote danois de Lars Eller du CH, qui a célébré son 24e anniversaire de naissance lundi, est en voie de connaître sa plus fructueuse saison dans la LNH, avec déjà 21 points à son palmarès.

«C'est un jeune très talentueux, il a beaucoup de potentiel. Il a été le premier choix de l'équipe en 2008 (huitième au total), a noté Vermette. Il est très rapide et habile. C'est un ailier gauche qui joue mieux depuis que l'entraîneur l'a muté à la droite dernièrement. Il est plus à l'aise. Il crée plus d'occasions de marquer.»