NOUVELLES
16/12/2013 03:25 EST | Actualisé 15/02/2014 05:12 EST

Le ministre James Moore s'excuse pour ses propos sur la pauvreté infantile

OTTAWA - Le ministre fédéral de l'Industrie, James Moore, s'est excusé, lundi, pour ses propos qu'il qualifie lui-même d'«insensibles» à l'égard de la pauvreté infantile au Canada.

M. Moore a affirmé sur son site Internet avoir eu la semaine dernière un commentaire «insensible» en réponse à une question d'une journaliste.

Le ministre aurait dit à une station de radio de Vancouver que ce n'était pas à lui de nourrir «l'enfant de (son) voisin».

M. Moore discutait de l'état de la pauvreté infantile au Canada, un enjeu sur lequel le gouvernement Harper a été fréquemment critiqué.

Le Nouveau Parti démocratique (NPD) avait qualifié les propos du ministre fédéral de cruels et d'offensants.

Les libéraux ont accusé le gouvernement de s'être désintéressé de l'enjeu criant de la pauvreté au Canada.

Selon le NPD, la pauvreté des enfants n’a pas cessé de croître sous la gouverne des conservateurs, et ils «osent prétendre que cela ne les concerne pas».

Le député libéral Ralph Goodale a soutenu que le cabinet Harper avait tenté la semaine dernière de «se laver les mains» de statistiques montrant qu'un enfant sur sept au Canada vit dans la pauvreté et va à l'école chaque jour l'estomac vide.

Lundi, M. Moore a affirmé que «tous les ordres de gouvernements et, bien sûr, tous les membres de la société» doivent démontrer de la compassion envers les pauvres. Il a ajouté qu'il fallait en faire plus encore, et que ses propos n'aidaient en rien le combat contre la pauvreté.