NOUVELLES
16/12/2013 07:42 EST | Actualisé 15/02/2014 05:12 EST

La Russie a déployé des missiles dans l'ouest du pays, près de pays de l'OTAN

MOSCOU - La Lituanie et la Pologne s'inquiètent alors que la Russie a déployé des missiles dans une région qui borde ces pays de l'OTAN.

Le département d'État américain a prié la Russie de ne pas prendre des mesures qui pourraient déstabiliser la région.

En réponse à un reportage du German Daily Bild affirmant que la Russie avait installé des missiles de courte-portée Iskander à Kaliningrad, son enclave la plus à l'ouest de la mer Baltique, le ministère de la Défense russe a dit que les missiles avaient été déployés dans un lieu non spécifié de l'ouest de la Russie. Il a soutenu que le déploiement ne violait aucun traité international.

Alors que le ministère était muet sur l'exacte localisation des missiles, le quotidien russe Izvestia, réputé pour être près du Kremlin et pour avoir des contacts dans les agences de sécurité russes, a affirmé que les missiles avaient été déplacés, il y a plus d'un an.

La porte-parole adjointe du département d'État américain, Marie Harf, a affirmé que Washington a «partagé avec la Russie les inquiétudes des pays qui l'entourent» quant aux missiles Iskander à Kaliningrad.

«Nous avons prié Moscou de ne pas prendre de mesures qui déstabiliseraient la région. Nous avons été clairs là-dessus.»

Bien que le contenu des reportages n'ait pas encore été confirmé, cette mesure ne surprend pas. Le président Vladimir Poutine et d'autres dirigeants l'évoquent depuis des années, affirmant qu'elle est nécessaire pour répondre au programme antimissile de l'Europe mis au point par l'OTAN.

Moscou considère le bouclier antimissile comme une menace à sa propre dissuassion nucléaire.

Le déploiement des missiles Iskander pourrait nuire davantage aux relations entre la Russie et l'Occident, déjà à couteaux tirés sur le bouclier antimissile, le bilan de la Russie en matière de défense des droits humains et, plus récemment, l'Ukraine.

«Je suis inquiet que la Russie s'apprête à moderniser les systèmes de missiles qu'elle a déployés à Kaliningrad, a affirmé le ministre lituanien de la Défense, Juozas Olekas. La prolifération militaire de cette région qui borde les pays baltes de l'OTAN créé de l'anxiété, et nous surveillerons de près cette situation.»

Le ministre polonais des Affaires étrangère, Marcin Wojciechowski, s'est aussi montré inquiet, affirmant que le déploiement irait à l'encontre de «l'esprit de coopération positive entre la Pologne et la Russie».

Le missile Iskander, qui a une portée de plus de 500 kilomètres, voyage à des vitesses hypersoniques, ce qui le rend très difficile à intercepter et capable d'atteindre des cibles à quelques mètres près. Il a été utilisé pour la première fois lors de la guerre de 2008 entre la Russie et la Géorgie.