NOUVELLES
16/12/2013 06:47 EST | Actualisé 15/02/2014 05:12 EST

Financement: le PLC s'attend à faire mieux que le PCC au dernier trimestre

OTTAWA - Les libéraux fédéraux espèrent réussir un exploit que l'ancien astronaute Marc Garneau compare à un vol dans l'espace: recueillir davantage d'argent au dernier trimestre de 2013 que les conservateurs, habituels champions du financement politique.

S'ils y parviennent, ils auront été là où aucun parti politique n'est parvenu depuis 2004, lorsque les dons des particuliers ont été considérablement restreints et que les contributions des entreprises ont été bannies.

Depuis que ces réformes ont été implantées, le Parti conservateur a été le maître incontesté du financement populaire, obtenant généralement deux à quatre fois plus d'argent chaque année que les libéraux.

Mais les libéraux ont resserré l'écart depuis l'entrée en fonctions du chef Justin Trudeau en avril.

Et, bien qu'ils soient encore très loin du total pour l'année 2013 des conservateurs, ils visent à tout le moins davantage de dons que le parti au pouvoir pour les trois derniers mois de l'année.

Une campagne de financement intensive de 12 jours, qui s'est conclue vendredi, a permis d'engranger un peu plus de 1 million $ — une somme que les libéraux jugeaient essentielle pour s'assurer le sommet au quatrième trimestre.

La campagne a compté sur la participation des anciens premiers ministres Jean Chrétien et Paul Martin, de même que sur M. Garneau, ancien astronaute et désormais député libéral.

Néanmoins, les conservateurs ne comptent pas baisser la garde. La semaine dernière, ils ont lancé une campagne visant à recueillir 2 millions $ d'ici la fin de l'année.

Les documents financiers remis à Élections Canada montrent que les conservateurs ont obtenu 12,8 millions $ de janvier à la fin septembre. Les libéraux ont recueilli 6,9 millions $, tandis que le NPD a récolté 4,5 millions $.