NOUVELLES
16/12/2013 10:24 EST | Actualisé 15/02/2014 05:12 EST

C3/16e de finale: Trabzonspor pour la Juve, Swansea-Naples à l'affiche

La Juventus Turin, favorite de l'épreuve, rencontrera le club turc de Trabzonspor en 16e de finale de l'Europe League, dont les principales affiches seront Swansea-Naples ainsi que FC Porto-Eintracht Francfort, selon le tirage au sort effectué lundi à Nyon (Suisse) au siège de l'UEFA.

Parmi les autres matches à suivre figurent notamment Dniepropetrovsk-Tottenham, Dynamo Kiev-Valence, PAOK Salonique-Benfica et Betis Séville-Rubin Kazan.

Selon une projection permise par un second tirage au sort effectué dans la foulée, on retrouvera en 8e de finale une affiche qui opposera le vainqueur de Porto-Francfort au gagnant de Swansea-Naples.

Les Portugais et les Napolitains, reversés en C3 après avoir fini 3e de leurs groupes de Ligue des champions, ont la faveur du pronostic.

Mais les Allemands, à la peine en Bundesliga (15e), prennent au sérieux leur campagne européenne, comme en témoignent leur première place de groupe (5 victoires, 1 défaite) et le soutien massif de leurs supporteurs qui avaient été environ 18.000 à se déplacer à Bordeaux.

Quant à Swansea, le club gallois révélation de la saison passée en Premier League, il produit le beau jeu prôné par l'entraîneur danois Michael Laudrup et ne sera pas à sous-estimer, ce que Valence avait fait à ses dépens à Mestalla (défaite 3-0) en début de phase de groupes.

Autre choc possible à venir entre Tottenham et Benfica, finaliste de l'édition précédente. Il faudra pour cela que les Londoniens écartent de leur route Dniepr et que les Lisboètes, issus de la C1, se qualifient aux dépens du PAOK.

En 8e, un duel entre Italiens pourrait survenir si la Juve et la Fiorentina passent respectivement contre Trabzonspor et les Danois d'Esbjerg. Pour Turin, il s'agira surtout de vérifier que la déconvenue de l'élimination en C1, après une ultime défaite contre un autre club turc, Galatasaray, est oubliée.

Un derby andalou pourrait également se profiler entre le FC Séville et le Betis, mais il leur faudra éliminer respectivement Maribor et Rubin, deux clubs à leur portée, même si Kazan n'avait été éliminé qu'en quarts la saison passée par le futur vainqueur, Chelsea.

Autre ancien quart-de-finaliste, la Lazio Rome devra se méfier des Bulgares de Ludogorets qui ont survolé leur groupe (5 victoire, 1 nul), avant d'espérer affronter un "client", que ce soit Valence ou Kiev.

Le FC Bâle, éliminé lors de l'ultime journée en Ligue des champions, affrontera quant à lui le Maccabi Tel-Aviv, avec la perspective de retrouver l'Ajax Amsterdam, si les Néerlandais se défont de Salzbourg.

Lyon, enfin, a connu un tirage clément avec les Ukrainiens de Tchernomorets Odessa et peut espérer un 8e qui le serait presque autant contre le vainqueur de Shakhtar Donetsk-Viktoria Plzen.

Les 16e de finale sont programmés les 20 (aller) et 27 (retour) février. Les 8e les 13 (aller) et 20 (retour) mars.

nip/kn/gv