NOUVELLES
15/12/2013 06:30 EST | Actualisé 14/02/2014 05:12 EST

Philippines: le bilan du typhon Haiyan s'alourdit encore à raison de 8 morts par jour

Les équipes de secours continuent de découvrir de huit à dix corps par jour, plus d'un mois après le passage le 8 novembre du typhon Haiyan sur le centre des Philippines, a indiqué dimanche un responsable de la protection civile.

Le bilan officiel, qui est de 6.057 morts et 1.779 personnes portées disparues, va certainement encore s'alourdir, a déclaré Rey Gozon, le directeur de la protection civile des régions les plus touchées par la tempête meurtrière.

"Nous ramassons encore des corps. De huit à dix en moyenne par jour", a-t-il indiqué à l'AFP.

Il a exprimé ses doutes quant à l'éventualité de retrouver des vivants plus d'un mois après le passage de Haiyan, l'un des typhons les plus violents à avoir jamais touché terre qui a frappé les îles centrales des Philippines avec des vents dépassant les 300 km/h et des vagues géantes semblables à un tsunami, notamment sur les îles de Leyte et Samar.

En 1976, un tsunami provoqué par un tremblement de terre de magnitude 7,9 avait fait entre 5.000 et 8.000 morts sûr l'île de Mindanao, dans le sud.

Le bilan de Haiyan dépasse déjà celui de la tempête tropicale Thelma, qui a tué environ 5.100 personnes dans la ville d'Ormoc sur l'île de Leyte en 1991 est était jusqu'alors la tempête la plus meurtrière enregistrée aux Philippines.

Le gouvernement a estimé que plus de quatre millions de personnes avaient perdu leur logement, en raison des vents et des vagues géantes, et que certains d'entre elles auraient encore besoin qu'on leur fournisse de l'aide alimentaire, des abris, et du travail.

Le président Benigno Aquino a déclaré samedi que les Philippines avaient besoin de près de trois milliards de dollars pour reconstruire les régions dévastées.

De retour du Japon, le président a annoncé lors d'une allocution dimanche, que le Premier ministre japonais Shinzo Abe lui avait promis une augmentation de son aide, de 100 à 500 millions de dollars.

Le Japon a envoyé en novembre près de 1.200 soldats pour porter assistance aux victimes du typhon Haiyan. C'est la première fois que des soldats japonais remettaient les pieds sur l'île de Leyte, un des plus grands champs de bataille de la Seconde Guerre mondiale lors de la contre-offensive dans l'océan Pacifique des forces américaines en 1944.

strs-mm/erf/abk/fw