NOUVELLES
15/12/2013 08:09 EST | Actualisé 14/02/2014 05:12 EST

Mario Matt gagne le slalom à Val d'Isère, Julien Cousineau termine 18e

VAL D'ISÈRE, France - À l'occasion d'une journée dominée par les vétérans, le skieur autrichien de 34 ans Mario Matt a savouré sa 14e victoire en Coupe du monde de slalom pour égaler la marque de son compatriote Benjamin Raich, tandis que l'Italien de 35 ans Patrick Thaler grimpait sur le podium pour la première fois en cinq ans.

Matt, qui a déjà remporté le globe de cristal à deux reprises en slalom, s'est assuré de conserver l'avance qu'il s'était forgée en première manche tandis que ses adversaires éprouvaient leur part de difficultés sur l'exigeant parcours du Stade olympique de Bellevarde.

«J'ai été sur le podium à quelques reprises au cours des deux dernières années, mais je commettais quelques erreurs qui m'empêchaient de l'emporter, a dit Matt. Je n'ai pas l'impression d'être vieux. Parfois, j'ai des ennuis avec mon dos, mais j'en avais déjà il y a huit ans, et lorsque je les évite je suis en bonne forme.»

Il a devancé le Suédois Mattias Hargin par 0,53 secondes, et Thaler — deuxième après la première manche — par 0,78. Matt a ainsi savouré sa 15e victoire en carrière sur le circuit de la Coupe du monde, l'autre se produisant au super-combiné.

«Tu dois repousser tes limites pour espérer l'emporter, mais je suis encore surpris de ma vitesse en première manche, a admis Matt. Je crois que personne n'était totalement à l'aise, mais au moins dans la première portion de la deuxième manche les choses se sont bien déroulées donc je ne peux me plaindre.»

Parmi les Canadiens ayant participé à l'épreuve, le Québécois Julien Cousineau a terminé en 18e position alors que l'Albertain Michael Janyk s'est classé en 21e place.

«Ça enlève beaucoup de pression sur mes épaules parce que j'ai besoin de résultats, pour moi-même et pour l'équipe. Ça arrive au bon moment», a avoué Cousineau, qui habite Vaudreuil-Dorion.

«Somme toute, je suis très content. Ça fait deux ans que je ne m'étais pas qualifié en Coupe du monde, soit depuis ma blessure», a expliqué celui qui n'avait pas terminé parmi les 30 premiers depuis sa 15e place obtenue au slalom de Flachau, en Autriche, en décembre 2011.

D'autre part, le Québécois ne s'en fait pas trop d'avoir raté le top-12, le seuil de performance fixé par la fédération canadienne dans le processus de sélection pour les Jeux olympiques de Sotchi.

«C'est important pour moi de retrouver ma place en Coupe du monde en premier, parce que je veux encore skier pendant quelques années. C'est un pas dans la bonne direction.»

Matt avait terminé deuxième du slalom à Levi, en Finlande, le mois dernier, et sa victoire précédente s'était produite à Kranjska Gora, en Slovénie, en mars 2011. Il a remporté sa première victoire en Coupe du monde il y a 14 ans, à Kitzbühel, Autriche.

«Nous nous sommes entraînés dans de bonnes conditions cet automne, alors c'est peut-être la raison pour laquelle je suis en aussi bonne forme à ce stade-ci de la saison», a-t-il expliqué.

Pour sa part, l'Autrichien Marcel Hirscher n'a pu se qualifier. Il a remporté le slalom géant samedi, mais a été déjoué dans la portion supérieure du parcours et a terminé en 41e position.

Matt, le champion du monde de slalom en 2001 et 2007, retrouve sa forme juste à temps pour les Jeux olympiques de Sotchi, en février.

«C'est encore loin, a fait remarquer Matt. J'espère que je pourrai obtenir d'autres bons résultats cette année.»